Iridologie, notre avis et définition

Iridologie, notre avis et définition

L’iridologie est une technique de médecine douce, qui consiste à analyser nos yeux, pour y découvrir les secrets et informations cachés dans notre iris. Ces informations après interprétation permettent ensuite de nous donner bilan sur notre état de santé. C’est une technique qui est reconnue par certains, mais qui a aussi ses détracteurs. Elle est aujourd’hui principalement utilisée en médecine non conventionnelle en particulier en naturopathie et en homéopathie. Pour ses adeptes, elle permet par exemple de diagnostiquer des prédispositions héréditaires ainsi que des manques en minéraux, vitamines.

Un certain proverbe dit « les yeux sont le miroir de l’âme », essayons d’y voir plus clair.

Qu’est-ce que l’iridologie ? Une interprétation ?

Il s’agit d’une technique de diagnostic utilisé en médecine alternative, les praticiens l’utilisant croient que la tonicité des fibres, la couleur, les dépôts et d’autres caractéristiques de l’iris peuvent être examinés pour obtenir des informations sur la santé du patient.

Ses praticiens relient leurs observations à des graphiques d’iris qui divisent l’iris en zones correspondant à des zones spécifiques du corps humain et mettent en évidence les zones du corps et les systèmes qui sont en bonne santé et ceux qui sont enflammés ou douloureux. Les professionnels utilisent cette information pour démontrer la propension du patient à certaines maladies, pour confirmer des problèmes de santé antérieurs ou pour prévoir des problèmes de santé futurs qui pourraient survenir.

Les iridologues voient les yeux comme des “fenêtres” à travers lesquelles il est possible de voir l’état fonctionnel et l’état de santé du patient. Le but est donc d’interpréter les signaux que nous envoie l’iris.

À quoi elle sert ?

À quoi elle sert ?

Les yeux disent tout, fournissent l’état de la personne en question, présentent le système nerveux, circulatoire, respiratoire… et reflètent aussi la partie émotionnelle et les carences nutritionnelles et oligo-éléments ou minéraux (éléments chimiques essentiels à notre survie). Elle permet après un examen de l’iris à l’aide d’un microscope de découvrir le fonctionnement de l’organisme, en apercevant les organes affaiblis et les carences ou autres problèmes.

L’ideal est de confirmer les problèmes détectés avec un autre diagnostic pour trouver ensuite les bons remèdes à adopter. C’est donc un outil de diagnostic.

Notre Avis ?

Ici chez naturopat.fr, nous sommes du côté des pratiques alternatives et nous croyons à l’iridologie. Cependant, c’est une technique très complexe, il nous semble bon de l’utiliser comme une aide au diagnostic croisée avec d’autres techniques de bilans de santé. Dans ce cas-là, nous y croyons et nous sommes convaincus de son bienfondé. Comme toute technique alternative, le seul juge c’est vous et votre ressenti, le mieux c’est de la tester pour construire votre propre avis basé sur votre propre expérience !

Par contre, à l’inverse, nous ne préconisons pas de l’utiliser comme unique technique de diagnostic.

L’iridologie en naturopathie, ça va de pair

C’est les naturopathes qui commencent petit à petit à démocratiser cette médecine. Ils sont notamment aidés par du matériel de pointe comme un microscope et un appareil photographique spécialement conçu pour l’iris permettant de l’agrandir et de pouvoir ainsi faire des analyses précises. Généralement, ils complètent l’iridologie avec d’autres techniques de diagnostic et de bilan de santé. Ils peuvent ensuite déterminer ce qui ne va pas et les remèdes naturels pour y remédier. Envie de vous former ?

Les détracteurs à l’iridologie

Ils pensent que l’iridologie est une arnaque et qu’elle ne permet pas de déceler quoi que ce soit sur l’état de santé du patient à la simple lecture des yeux. Ils ne sont pas tendres avec cette médecine, escroquerie, charlatan, absurde …

Ils se basent d’ailleurs sur certaines études ou l’on a montré des iris de plusieurs patients atteints d’une maladie et d’autres non, et dans beaucoup de cas l’analyse de l’iridologue était correct que dans très peu de cas. En particulier une étude qui remonte au 28 septembre 1979.

Histoire de cette médecine

Les yeux et leurs potentielles relations avec le corps ont été l’objet de fascination pour l’homme tout au long de notre histoire. Vous découvrirez ci-dessous un résumé de l’histoire de l’iridologie.

  • Des découvertes archéologiques prouvent que les Babyloniens, ont laissé des inscriptions en pierre sur l’iris et sa relation avec le reste du corps.
  • Dans l’Égypte ancienne, on a également retrouvé des traces dans certaines céramiques
  • Dans la Grèce antique, Hippocrate, considéré comme le père de la médecine, s’intéressait aussi à l’étude de l’iris à des fins diagnostiques.
  • En 1670 après J-C., Phillippus Meyens, dans son ouvrage « Chiromatic Médica », mentionne les signes dans l’iris et les signes principaux.
  • C’est véritablement Von Peczely (au 19 -ème siècle) de nationalité hongroise que l’on qualifie de père de l’Iridologie moderne. C’est grâce à ses observations et recherches que l’iridologie a atteint son niveau actuel.
  • C’est à lui qu’on doit la carte de l’iridologie ou chaque organe et région du corps se trouve autour de la pupille.

Pour la petite histoire, c’est dans son enfance qu’il a accidentellement découvert l’iridologie à l’aide d’une chouette. Au moment où cette chouette se cassa la jambe, il remarqua des signes dans ses yeux et de même tout au long du processus de guérison.

Carte d’iridologie, une véritable carte de l’œil

C’est une carte qui permet d’identifier les parties et organes corps bien distincts. Autour de la pupille, il y a sept grandes zones bien identifiées qui sont associées à des parties du corps.

1 – la zone de l’estomac 2 – la zone intestinale 3 – les glandes surrénales, la zone cardiaque, les reins et l’hypophyse 4 – les canaux bronchiques, les glandes pinéales et pituitaires 5 – le cerveau et les organes reproducteurs 6 – la rate, la thyroïde et le foie 7 – la peau, le système lymphatique et circulatoire, les glandes sudoripares, les muscles et les nerfs moteurs et sensitifs.

L’iridologie est une science, une technique de diagnostic qui continuera toujours à intriguer, avec ses adeptes et ses détracteurs. De nos jours, le diagnostic de l’iris s’est considérablement amélioré avec l’aide notamment de matériel de capture d’image. Le top est de l’utiliser en prédiagnostic, couplé avec d’autres techniques. À vous maintenant de vous forger votre opinion.

Alors prêt à tester le concept ? Trois, deux, un ouvre tes yeux !!

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Fermer le panneau