L’Hiver s’achève, le Printemps est là : pensez à la dépuration !

Vous ressentez une fatigue générale, le sommeil est moins réparateur, vous constatez une prise de poids, la digestion est plus difficile et les ballonnements se manifestent :

C’est le moment de programmer une cure de dépuration pour aborder la nouvelle saison en toute sérénité…

Mais de quoi parle-t ‘on ?

La dépuration est le fait d’éliminer les toxines et les toxiques accumulés au sein de l’organisme.

Ce concept de dépuration est vieux comme le monde. Hippocrate, le père de la médecine disait que la maladie était la conséquence d’un déséquilibre des fluides de l’organisme (sang, lymphe, bile) et qu’il fallait régulièrement drainer pour favoriser la bonne santé.

D’où proviennent toxines et toxiques ?

Les toxiques sont des substances extérieures au corps, inhalées, ingérées ou absorbées au niveau de la peau et éliminées par les émonctoires, le foie notamment.

Les toxines proviennent de la combustion, dans les “petites chaudières” (mitochondries) des cellules de notre corps, des nutriments issus de notre alimentation produisant l’énergie nécessaire pour vivre. Cette combustion n’étant pas totale, il en résulte des déchets ou toxines devant être éliminés.

Comment se passe le processus de dépuration ?

Il se décompose en trois phases :

  1. Dissolution des déchets accumulés dans l’organisme
  2. Transformation de ceux-ci
  3. Élimination au niveau des émonctoires, organes d’élimination que sont le foie, les reins, les intestins, la peau et les poumons.

Le foie : C’est l’organe le plus sollicité de l’organisme, l’émonctoire majeur de la dépuration, le filtre des toxines et des toxiques.

Les intestins : ils traitent un grand volume d’aliments et notamment les toxiques pour leur élimination.

Les reins : avec leurs fines passoires que sont les néphrons, ils filtrent le sang pour éliminer les déchets qui seront expulsés dans les urines.

La peau :  c’est un émonctoire qui élimine les toxines par la transpiration.

Les poumons : ils rejettent les déchets sous forme gazeuse (exemple : le gaz carbonique)

Il est évident que, pour une bonne élimination des déchets, les émonctoires doivent fonctionner convenablement, d’où l’importance de la dépuration aux changements de saison et principalement au début du printemps, période ni trop chaude ni trop froide.

Ainsi sera stimulée la fonction naturelle filtrante des émonctoires et sera augmentée la circulation de l’eau dans l’organisme.

Quelles plantes pour la dépuration ?

des photos de plantes haromatiques

Les plantes à fonction dépurative sont nombreuses :

  • Pour le foie : artichaut, radis noir, pissenlit, chardon-Marie, desmodium, romarin …
  • Pour les intestins : mauve, angélique, pissenlit, bugrane …
  • Pour les reins : fumeterre, pissenlit, genièvre …
  • Pour la peau : pensée sauvage, bardane …
  • Sans oublier les draineurs généraux, comme le bouleau, l’aubier de tilleul …

Comment procéder ?

Seules ou, mieux, en association, ces plantes se trouvent sous forme de jus, en flacon ou en ampoules, à prendre pur ou dilué le matin ou le midi, pendant 3 à 4 semaines, ou plus si nécessaire.

(Exemple : 3 semaines, 1 semaine d’arrêt, reprendre 3 semaines)

Pendant cette cure, buvez suffisamment d’eau ou de tisanes et, bien évidemment, adoptez une alimentation équilibrée, pauvre en graisses saturées et en sucres, riche en fruits et légumes.

Petits conseils en plus :

1/ Pendant la prise de dépuratif, vous pouvez associer une monodiète, c’est-à-dire que pendant une journée par semaine (le lundi par exemple si vous avez eu “un peu d’écart” le dimanche…) vous ne prenez qu’un seul aliment qui pourra être pommes bio cuites ou crues, riz bio demi-complet ou complet, quinoa bio.

Facile à faire, cette monodiète renforcera votre dépuration.

Poursuivie éventuellement pendant 2 à 3 jours, elle peut vous permettre de perdre quelques kilos superflus.

2/ Après la cure de dépuration, je vous conseille de procéder à un réensemencement de votre flore intestinale avec des probiotiques

L’Hiver s’achève, le Printemps est là : pensez à la dépuration !

Laisser un commentaire