Cystite (Infection urinaire) : 7 remèdes naturels

La cystite est une inflammation des voies urinaires qui provoque des brûlures, des douleurs et des besoins pressants d’uriner. Elle peut être causée par un certain nombre de bactéries, telles qu’Escherichia coli, enterococcus, klebsiella, et peut être de nature infectieuse.

Il existe en outre une forme chronique de cystite. La cystite interstitielle (nommée aussi syndrome de la vessie douloureuse), par laquelle la paroi de la vessie se consume progressivement, sans qu’aucune bactérie ne soit présente, ce qui nécessite une intervention purement médicale.

Comme souvent, la nature nous donne des remèdes naturels non seulement pour traiter les troubles désagréables de la cystite, mais aussi pour prévenir son apparition. Vous trouverez ci-dessous 7 remèdes naturels efficaces pour traiter et prévenir de cette affection.  

Veiller à boire autant d’eau que possible

Grâce à une bonne hydratation, le volume des urines augmente, ce qui entraîne des mictions plus fréquentes. Ainsi, la stagnation de l’urine dans la vessie est évitée, le pH de l’urine est abaissé et les bactéries responsables des infections urinaires sont supprimées. Il est recommandé de boire huit verres d’eau par jour, surtout le matin et à jeun, c’est encore mieux.

Le D-mannose

Du bouleau d'où est issue la Le D-mannose

Ce grand remède maison, le D-mannose, devrait être accessible aux personnes qui souffrent de façon cyclique de cystite, également à titre préventif. Ce sucre est extrait du bois de mélèze et de bouleau.

Il a une fonction mécanique très efficace : il atteint la vessie sans être dérangé, sans absorber les nutriments de l’intestin, engloutit les bactéries et les expulse par la miction. Cependant, ce n’est pas tout ! !!

La prise de d mannose en poudre, également à titre préventif, rétablit la formation de barrières qui empêchent les bactéries de se nicher sur la paroi de la vessie. Il pourrait être également un remède utile pour les personnes souffrant d’une maladie interstitielle de la vessie.

Faire du sport

Le sport améliore la régularité intestinale, renforce les muscles du bas-ventre et réactive la circulation sanguine. C’est la façon la plus naturelle d’éliminer les déchets et les liquides stagnants !

La consommation d’ail

L’ail fraîchement écrasé et laissé cru possède un large spectre de propriétés antimicrobiennes, dont l’allicine est le plus important.

L’action antibactérienne de l’allicine a été prouvée contre un large éventail de bactéries, y compris plusieurs souches d’Escherichia coli qui sont résistantes à divers antibiotiques. Les propriétés antifongiques de l’ail le rendent particulièrement efficace contre le Candida albicans.

Prendre des probiotiques

Des gélules de probiotique

Les ferments lactiques, qui sont associés aux vitamines B, sont utiles après des traitements antibiotiques ou d’autres médicaments. C’est la souche acidophile qui fournit les meilleurs enzymes. La dose de probiotique doit être prise tôt le matin, sans nourriture.

La consommation d’aliments riches en fibres

En consommant plus régulièrement des aliments à forte teneur en fibres, comme les fruits, les légumes, les céréales complètes, les haricots et les noix !! Les fibres alimentaires présentent de nombreux avantages pour la santé. Dans le cas de la cystite, les fibres préviennent la constipation. Les infections des voies urinaires étant plus susceptibles de se développer si vous êtes constipé.

La consommation de canneberges

Des études suggèrent que le jus de canneberge réduit l’apparition d’infections urinaires, en particulier chez les femmes qui ont des infections récurrentes. L’utilisation de la canneberge peut en fait aider à prévenir l’inflammation de la vessie, car des études scientifiques ont montré que les produits à base de canneberge agissent comme des inhibiteurs de la croissance des bactéries responsables des infections, telles qu’Escherichia coli.

Cystite (Infection urinaire) : 7 remèdes naturels

Laisser un commentaire