Comment se remettre de l’épuisement professionnel et du stress au travail ?

Votre travail vous submerge. Vous vous sentez fragile aussi bien physiquement que mentalement et émotionnellement. Le diagnostic est tombé, vous êtes en état d’épuisement professionnel (burnout au travail). Ces conseils peuvent vous permettre de vous sortir de cette situation et d’éviter une éventuelle rechute.

un homme victime de stress et de burn out

Le repos : primordial

Le burn-out vide la personne de toute son énergie. Un arrêt de travail s’impose donc. Sa durée dépend alors de l’état du patient. Bien sûr, un médecin généraliste ou un psychiatre devra en amont établir le diagnostic.

Privilégier un sommeil de qualité

Le sommeil permet à l’organisme de se ressourcer et de raffermir les défenses immunitaires mises à mal par le stress continuel et intense. Mais encore faut-il bien dormir. Il convient donc de se réapproprier un sommeil réparateur. Pour favoriser l’endormissement, il est conseillé d’éviter de s’exposer aux écrans deux heures ou au moins une heure avant d’aller au lit. Pour permettre au corps de récupérer convenablement, il faut se coucher à des heures régulières et pas trop tard, de préférence avant 22 heures.

Déterminer les causes du stress ou du burn-out

Se refaire le plein d’énergie est vain si l’on ne définit pas la cause de l’épuisement professionnel. En distinguant les origines du burnout au travail, la prise en charge est plus facile et évite ainsi une rechute en rectifiant ce qui ne va pas. Il convient alors de se poser les bonnes questions :

  • Est-ce que mon travail me satisfait ?
  • Qu’est-ce qui génère le stress au travail ? Pourquoi ?
  • Que faire pour réaliser les tâches sans trop de stress ?

Il est aussi possible de se tourner vers un psychothérapeute ou un psychologue.

S’entretenir avec ses supérieurs hiérarchiques

L’entreprise joue aussi un rôle dans le rétablissement de son salarié en burn-out. Un entretien avec le supérieur hiérarchique mais aussi le médecin du travail est indispensable pour favoriser la réinsertion professionnelle. C’est d’ailleurs obligatoire pour tout arrêt de trois mois et plus. À l’issue de cet entretien, l’employeur peut apporter éventuellement les changements nécessaires pour permettre la réalisation des tâches sans trop de stress, mais aussi d’adapter la charge de travail.

Se fixer des objectifs

Ne pas s’établir des objectifs à atteindre aussi bien sur le plan professionnel qu’au niveau personnel accentue le sentiment d’insatisfaction, de mal-être et donc le burn-out. Ainsi, il est important de déterminer une priorité et par la suite d’établir un plan pour parvenir à ses objectifs. Cependant, il faut faire attention à ne pas en courir trop à la fois sous peine d’obtenir l’effet opposé. Une bonne idée est de définir un but atteignable sur une courte durée, tous les mois par exemple, pour renforcer le sentiment d’accomplissement et ainsi booster la motivation.

Faire du sport

L’activité physique permet d’évacuer le stress. Bouger favorise la sécrétion d’endorphine, la fameuse hormone du bonheur à l’origine d’un sentiment d’extase et de bien-être. Pour obtenir l’effet escompté, il faut choisir un sport que l’on apprécie. De la marche aux sports collectifs en passant par le Pilates, le choix est large.

S’adonner à un passe-temps

En plus du sport, il convient de s’adonner à un loisir qui procure du plaisir. Qu’il s’agisse de lecture, de musique, se promener en pleine nature, etc., tout est bon tant que l’activité choisie permet de se détacher des tracas du travail.

Éviter les sources de sentiments négatifs

Bien qu’il semble couler de source d’éviter toutes les choses qui causent de la frustration, souvent l’on s’y expose sans même s’en rendre compte. C’est le cas des réseaux sociaux ou la fréquentation de certaines personnes. Il faut être attentif à son ressenti pour éviter d’accumuler inutilement du stress.

Prendre de petites pauses

De retour au travail, il est important de s’accorder un peu de répit de temps en temps. Il ne s’agit pas là de faire une longue pause d’une heure, mais de se déconnecter un instant des tâches à réaliser le temps de prendre une tasse de café ou de prendre l’air à l’extérieur. S’arrêter 5 minutes toutes les heures pour réaliser des exercices de respiration est aussi une bonne manière de faire un petit break quand on se sent trop tendu.

S’initier à la pensée positive

Ruminer ce qui ne va pas même au moment d’aller au lit n’est définitivement pas le meilleur moyen de se débarrasser du stress. Au contraire, il est recommandé d’adopter la pensée positive. Cette approche consiste tout simplement à se remémorer un moment agréable de la journée et de le revivre. Cet exercice est à réaliser avant de se coucher.

Voir notre article sur la méditation : notre guide pour bien commencer.

Les traitements médicamenteux, pour les cas les plus graves

Dans les cas les plus graves, un traitement médicamenteux peut être prescrit pour favoriser la guérison de la personne en burn-out. Il peut être à base d’anxiolytique ou d’antidépresseurs.

You are currently viewing Comment se remettre de l’épuisement professionnel et du stress au travail ?

Laisser un commentaire