État anxieux, stress, quelques conseils

Voilà quelques conseils que vous pouvez essayer de suivre pour vous aider dans votre combat :

Respirez :

On oublie facilement de respirer correctement quand on se sent mal. On a surtout tendance à respirer plus vite ce qui entraîne une mauvaise oxygénation du cerveau, des picotements dans les membres et des malaises.

Quand ça ne va pas, asseyez-vous ou allongez-vous si vous pouvez, posez une main sur votre poitrine et une sur votre ventre puis respirez calmement, mais sans faire de trop grande inspiration en faisant attention à gonfler le ventre en inspirant et à le creuser en expirant. Faites attention à ce que vos côtes ne se soulèvent pas. Sentez l’air passer dans chaque partie du système respiratoire.

De se concentrer sur toutes ses petites choses permet d’oublier le reste et la crise passe plus rapidement.

Stimulez votre odorat

La thérapie olfactive est de plus en plus utilisée, elle peut permettre de stimuler, réveiller la mémoire, mais elle est aussi capable de nous apaiser, de nous relaxer. Les odeurs ont donc de fabuleux pouvoirs, certaines odeurs auront donc un pouvoir de faire baisser notre niveau de stress et d’anxiété, c’est un atout à ne pas négliger pour retrouver un bien-être psychique et une bonne santé.

Quelques idées pour stimuler notre odorat :

  • Les huiles essentielles
  • L’encens
  • Parfum                

Concernant les huiles essentielles, vous pouvez par exemple utiliser la lavande, l’eucalyptus, l’Ylang-Ylang ou le géranium.

L’encens, c’est un rituel depuis maintenant des millénaires.  Il est utilisé dans bien des situations : la méditation, aromathérapie, la purification, la détente… Pour ce qui est de nous détendre, nous apaiser, vous pouvez par exemple bruler de l’encens, tournez-vous en premier lieu sur le Santal, le bois d’Agar ou la cannelle. Pour en savoir plus sur l’encens et les diffuseurs encens.

En ce qui concerne nos sens, nous sommes tous un peu différents, à vous d’expérimenter le sens et les odeurs qui fonctionnent le mieux chez vous.

Tenez un journal :

Régulièrement notez sur un cahier, le déroulement de nos journées et notez surtout : comment vous avez ressenti les différentes situations, quelles émotions avez-vous ressenties, ce qui vous a semblé important.

Ce petit exercice vous permettra de pouvoir ainsi répertorier les événements de votre vie et surtout vous faire comprendre, prendre connaissance de vos réactions face à différentes situations.

Lorsqu’une crise interviendra en reviennent sur votre journal vous pourrez essayer de déceler les causes de vos malaises.

Conseil : dès que ce travail vous aura permis de comprendre et reconnaître les événements responsables de vos malaises, laissez de côté le journal. Pas la peine de “remuer le couteau dans la plaie” en vous remémorant des moments difficiles.

Apprenez à écouter votre corps :

Comme je l’ai dit, notre corps à des limites.

Si le matin vous vous levez fatigué, levez le pied tout le reste de la journée. Pas la peine de vouloir soulever des montagnes quand on n’en a pas la force.

Des courses à faire, mais pas du tout envie de sortir… s’il n’y a pas d’urgence, il vaut mieux reporter au lendemain.

Ce n’est en ne dépassant pas vos limites que vous arriverez petit à petit à vous maîtriser.

Face à une situation stressante, réfléchissez :

Prenez quelques minutes pour faire le bilan de ce qui se passe en vous :

Quels sont les troubles que vous ressentez, que se passe-t-il dans votre tête ?

Puis pensez à la situation dans laquelle vous vous trouvez : voiture, foule, salle d’attente, stress au travail

Analysez ce qui se passe autour de vous et demandez-vous ce qui peut vous faire aussi peur pour vous mettre dans cet état…

Vous verrez que petit à petit vous vous rendrez compte que rien d’extérieur ne vous veut du mal et que vous n’inquiétez pour rien.

et enfin… faites-vous plaisir :

On a tendance à complètement oublier de penser à soi en bien.

Et pourtant cela remonte les batteries de s’octroyer des moments de détente et de plaisir dans la journée : prendre bon bain chaud, avec du bain moussant ou des huiles essentielles de plantes en écoutant de la musique douce… manger une pâtisserie, du chocolat (tant pis pour la ligne, la santé d’abord !)… S’offrir un nouveau vêtement… changer de coupe de cheveux… aller dîner en tête-à-tête avec son mari… se faire faire un massage et si possible par son conjoint…

Enfin, la liste peut être très longue… à vous de choisir ce qui vous fait le plus envie.

Un dernier conseil très important :

Expliquer aux autres ce que vous avez, et en premier lieu à votre conjoint et à vos enfants s’ils sont assez grands pour comprendre. La compréhension des autres permet de mieux s’accepter.

Bon à savoir :

La consommation d’excitants du type café, coca-cola, thé, vitamine C, et même la réglisse et les boissons alcoolisées ou non à base d’anis est à éviter autant que possible. À bannir aussi : les cigarettes.

En effet, ils accélèrent le rythme cardiaque et provoquent de la tachycardie. Ils peuvent aussi faire augmenter la tension artérielle et l’hypersensibilité générale. Mais comme on ne peut pas se passer de tout, le Coca existe en décaféiné, le thé en déthéiné, le café en décaféiné. Et pour le reste, ben on s’en passe !

État anxieux, stress, quelques conseils

Laisser un commentaire