Dois-je privilégier le chaud ou le froid pour soulager ma sciatique ?

Avec presque 10% de la population mondiale en souffrant, la douleur dorsale est vraiment le mal du siècle. Qu’elle soit causée par un travail pénible ou répétitif, de mauvaises postures ou un mode de vie trop sédentaire, la sciatique fait partie des maux de dos les plus fréquents et peut avoir un impact fort sur la vie de tous les jours. Avant de recourir à la médication ou, à long terme, à la chirurgie, des gestes simples peuvent être efficaces pour lutter contre les symptômes. Mais avant d’aborder les remèdes contre la sciatique, il est important d’en comprendre d’abord la cause.

Quelle est la raison de ma douleur sciatique ?

Contrairement au lumbago qui est le plus souvent causé par une contracture musculaire, la sciatique est une douleur d’origine nerveuse. Elle résulte d’une inflammation du nerf sciatique. C’est un des nerfs les plus longs du corps humain qui prend naissance en bas du dos, au niveau des deux dernières vertèbres lombaires (L4 et L5), et descend jusqu’au talon. Pour cette raison, quand le nerf est inflammé, la douleur démarre en général sur le côté de la fesse et peut s’aggraver en descendant jusqu’au pied en passant par différents endroits de la cuisse puis l’arrière du mollet. Cette inflammation peut être causée par un choc ou un mouvement brutal impactant directement le nerf ou les vertèbres concernées. Si ce dernier n’est pas trop grave et ne laisse pas de séquelle définitive, la douleur disparaîtra assez rapidement et ne reviendra pas.

Mais la plupart du temps, la sciatique a deux causes principales. Cela peut être un pincement du disque intervertébral, ce qui veut dire que la douleur risque de revenir régulièrement. Cela peut aussi être une hernie discale qui, comme le pincement discal, est facilement détectable à la radio. Elle peut se résorber d’elle-même en plusieurs mois (voire plus d’une année) ou, selon le niveau de douleur et de gravité, peut être opérée afin de régler le problème définitivement.

Le froid ou la chaleur pour soulager ma sciatique ?

S’il a été démontré que le froid pouvait avoir des effets bénéfiques sur un muscle endolori ou une blessure de type entorse ou hématome car cela aide à réduire les gonflements et permet d’endormir la zone, son efficacité pour lutter contre la douleur sciatique ne n’a pas été prouvée. Il existe en revanche bien plus de preuves démontrant les bénéfices apportées par l’utilisation de la chaleur. L’effet principal de la chaleur est de détendre les muscles entourant le nerf sciatique, facilitant ainsi la relaxation. La personne souffrant de sciatique pourra alors plus facilement adopter les postures facilitant l’étirement du nerf qui permettra de le désenflammer plus rapidement. Il a aussi été prouvé que conserver une activité physique modérée permettait d’atténuer l’inflammation, et donc la douleur, plus rapidement et cela sera rendu plus facile avec des muscles détendus. La chaleur est donc toujours à privilégier en cas de douleur du nerf sciatique.

Quelle forme de chaleur pour soulager ma sciatique ?

Les personnes souffrant de sciatique vous diront que toute source de chaleur est bonne à prendre, que ce soit le chauffage allumé auquel on s’adosse ou le compagnon contre qui dormir la nuit. Cela est vrai mais il existe des méthodes plus ou moins efficaces et pratiques en fonction de la situation. Vous pouvez tout simplement commencer par l’application d’une serviette chaude et humide dans le bas du dos ou même d’une bouillotte ou d’un coussin chauffant. Si votre travail ne vous permet pas de rester assis, vous pouvez aussi opter pour les patchs chauffant sous forme de ceinture qui passent parfaitement sous les vêtements. La chaleur se libère quand la ceinture est sortie de son sachet et entre en contact avec l’oxygène, et peut durer jusqu’à douze heures. L’idéal, si vous avez la chance d’avoir une baignoire, est de prendre un long bain chaud. La chaleur combinée à l’effet d’apesanteur créée par l’eau fera des miracles sur votre nerf et vos muscles tendus.

Pensez tout de même à garder les jambes légèrement repliées pour que le dos ne se plie pas dans le mauvais sens et appuie sur le nerf inflammé. Pensez aussi à sortir avant que l’eau ne refroidisse pour éviter de perdre les bienfaits de l’eau chaude. Enfin, si la douleur persiste longtemps, vous pouvez aussi réfléchir à des traitements plus spécifiques en institut comme les rayons infrarouges ou les enveloppements chauds. La balnéothérapie et la thalassothérapie sont aussi souvent recommandées pour lutter contre la sciatique et peuvent être prises en charge par la sécurité sociale et/ou votre mutuelle. Renseignez-vous auprès de votre médecin pour en savoir plus sur ces options et si cela est adapté à vos besoins.

Dois-je privilégier le chaud ou le froid pour soulager ma sciatique ?

Laisser un commentaire