Carence en fer : Causes, symptômes et solutions naturels

La carence en fer est une défaillance bien connue du monde moderne puisqu’on estime qu’environ 30 % de la population mondiale en souffrirait. Les femmes en sont les principales victimes puisque lors de leur cycle menstruel, elles perdent une importante quantité de sang, sans compter les grossesses et les accouchements qui font perdre énormément de cet oligo-élément. Mais dans les pays pauvres, les hommes comme les femmes souffrent d’anémies dues à la malnutrition.

Vous pouvez également être carencés suite à un accident dans lequel vous auriez perdu beaucoup de sang.

Si vous suspectez une carence en fer chez vous ou l’un de vos proches, cet article devrait vous aider à y voir plus clair.

1- Le fer : qu’est-ce que c’est ?

Il est un des minéraux les plus essentiels au bon fonctionnement de l’organisme. Et pour cause ! Il est un composant de l’hémoglobine qui est une protéine des globules rouges. Il permet la bonne circulation de l’oxygène dans le sang et son stockage dans les muscles. Il rend également fonctionnelle l’oxygénation des cellules. Pour faire simple, le fer, c’est l’élément le plus important pour oxygéner correctement de votre organisme.

Mais ce n’est pas tout ! Le fer intervient dans la construction d’enzymes permettant la fabrication de la dopamine ou la noradrénaline. Ces neurotransmetteurs, s’ils sont trop peu représentés, peuvent être la cause de la maladie de Parkinson, entre autres.

2- Symptômes et aggravation d’une carence en fer

Le problème d’un manque en fer est donc clair : s’il n’y en a pas assez, c’est l’asphyxie de nos cellules. C’est donc quelque chose à prendre au sérieux. Les principaux signaux qui doivent nous alerter sur une potentielle carence sont les suivants :

– Fatigue ou asthénie

– Infections à répétition

– Teint grisonnant ou très pâle

– Essoufflement trop important lors d’un effort

– Diminution des performances physiques.

– Chute de cheveux

– Altération des fonctions cognitives

– Syndrome des jambes sans repos

– Hypersensibilité au froid

Si vous êtes carencés en fer, vous pouvez ressentir un ou plusieurs de ces symptômes. Si tel est le cas, il est nécessaire d’agir, car une trop grande anémie peut s’avérer dangereuse. En effet, elle peut provoquer des dyspnées (difficultés à respirer), des troubles cardiaques, des palpitations, et des dysfonctionnements du système nerveux. Chez les femmes enceintes, une trop faible dose de ferritine dans le sang peut entraîner des carences chez le nourrisson voire, dans certains cas, une naissance prématurée.

3- Comment diagnostiquer une carence en fer ?

Évidemment, il ne suffit pas simplement de ressentir ces symptômes pour certifier d’une carence. Pour en avoir le cœur net, il faudra faire une analyse de la ferritine.

La ferritine est une protéine qui rend possible l’absorbions du fer dans les intestins. Si elle n’est pas assez présente dans le sang, cela signifie que vous manquez de fer. Notez que l’on ne parle pas d’anémie si le fer est trop bas. L’anémie n’est effective que lorsque la quantité d’hémoglobines est insuffisante et, la plupart du temps, les deux sont étroitement liés.

4- Comment faire monter naturellement son taux de fer dans le sang ?

Pour ne pas manquer de fer, il faut en apporter régulièrement à l’organisme par le biais de l’alimentation. Il sera indispensable de consommer des aliments riches en fer comme les viandes rouges (pas plus d’une ou deux fois par semaine, car leur digestion fatigue l’organisme), des légumes à feuilles vertes (épinards), des fruits, des baies, des abats, des céréales complètes, du cacao, des oléagineux…

Si cela ne suffit pas, il faudra penser à se complémenter. Malheureusement, les compléments à base de fer vendu en pharmacie tel que le tardyféron sont extrêmement mal supportés et engendrent des problèmes digestifs assez gênants. Le mieux est de se diriger vers une solution naturelle comme la spiruline aux bienfaits bien établis. C’est une cyanobactérie extrêmement riche en fer en plus de nombreux autres micronutriments.

Notez que pour que le fer soit correctement assimilé par l’organisme, il faut le consommer avec de la vitamine C. Un régime riche en cette vitamine peut être une solution très efficace contre les carences en fer.

Aussi, évitez une trop grande consommation de thé, surtout aux alentours des repas puisqu’il empêche le fer d’être correctement pris en compte par l’organisme.

Quoi qu’il en soit, si vous êtes inquiets à l’idée d’être carencés en fer,  n’hésitez pas à consulter et à demander conseil à votre médecin.

Carence en fer : Causes, symptômes et solutions naturels

Laisser un commentaire