13 bienfaits du thé vert pour la santé

Un homme qui tient du thé vert dans les mains

Le thé vert, dérivé de la plante Camellia sinensis (théier), aurait de nombreux avantages pour la santé. Datant du 17e siècle, le thé vert est aujourd’hui une boisson populaire dans le monde entier. Les buveurs de thé vert les plus dévoués ? L’Europe, l’Asie, l’Afrique du Nord et les États-Unis sont en tête de liste.

En raison des propriétés bénéfiques pour la santé de cette plante, le thé vert est en train de devenir la boisson de choix, une alternative intelligente aux autres boissons telles que les sodas, le café et même les autres thés.

Les polyphénols, des substances chimiques aux propriétés antioxydantes, donnent au thé vert son goût amer et ses avantages pour la santé. La catéchine la plus abondante (une catégorie plus petite au sein des polyphénols) dans le thé vert est l’épigallocatéchine gallate (EGCG), dont les propriétés antitumorales ont fait l’objet de nombreuses recherches.

Le thé vert contient plus de polyphénols et d’autres composés, dont l’EGCG, que les autres thés en raison de son processus de production unique.

Sur le même sujet, découvrez notre article sur le thé de Ceylan et ses bienfaits

Top 13 des bienfaits du thé vert pour la santé. À boire sans modération !!!!

Rejoignez les millions de buveurs de thé quotidiens et prenez une tasse de thé vert. Les résultats de nombreuses études ont montré que le fait de le faire fréquemment peut favoriser et améliorer votre santé de diverses manières :

Infographie qui montre les bienfaits du thé vert : auto-immunité, mémoire, hypertension, perte de poids, inflammation, diabète, hypertension, maladies cardio vasculaire....

1.      Cancer

De nombreuses études ont examiné les propriétés anticancéreuses du thé vert. Les recherches ont montré que le thé vert aide à prévenir la formation et le développement de nombreux types de cancers :

  • Foie
  • Poumon
  • Côlon
  • Pancréas
  • Estomac
  • Peau
  • Cavité buccale
  • Œsophage
  • Intestin
  • Vessie
  • Sein
  • Prostate

Après avoir comparé les données de diverses études sur les animaux, des scientifiques ont rapporté que les polyphénols du thé vert, lorsqu’ils sont en concentrations élevées, suppriment la prolifération (croissance) des cellules cancéreuses tout en favorisant l’apoptose (mort cellulaire). L’EGCG, en particulier, entrave l’invasion des cellules (la migration des cellules qui est en partie responsable de la progression du cancer), la métastase (la propagation du cancer) et l’angiogenèse (le processus de formation de nouveaux vaisseaux sanguins à partir de vaisseaux existants, qui favorise la croissance des tumeurs).

2.      Angiogenèse

Le thé vert pourrait être un inhibiteur naturel de l’angiogenèse. La suppression de la croissance rapide des vaisseaux sanguins (angiogenèse) peut aider à prévenir la croissance des tumeurs, l’arthrite et la rétinopathie diabétique, comme le notent les scientifiques Lai, Chao, Chen et Yang (2004).

Les tumeurs sécrètent des facteurs de croissance, comme le facteur de croissance endothélial vasculaire (VEGF), pour induire l’angiogenèse.

3.      L’auto-immunité

Wu, Wang, Pae et Meydani (2012) ont étudié le rôle potentiel du thé vert dans la protection contre les maladies auto-immunes. En se référant à une étude antérieure qu’ils ont menée, les auteurs rapportent leur découverte que la capacité de l’EGCG a entravé la prolifération (croissance) des cellules liées aux maladies auto-immunes. Des études sur les animaux ont également fourni des preuves que l’EGCG améliore les symptômes des maladies auto-immunes dans les modèles animaux.

4.      Cardiovasculaire

Lenore Arab, une épidémiologiste de l’Université de Californie à Los Angeles, a noté une forte corrélation entre la consommation de thé et le risque d’accident vasculaire cérébral. Après avoir comparé 10 études qui ont analysé près de 200 000 personnes provenant de régions allant de l’Australie aux États-Unis, Mme Arab a conclu que les individus avaient 21 % de risque en moins de souffrir d’un accident vasculaire cérébral s’ils buvaient au moins trois tasses de thé par jour par rapport à moins d’une tasse (cité dans Schardt, 2011).

Des études sur les animaux ont également révélé que les polyphénols du thé vert offraient aux animaux une meilleure défense contre les dommages causés par les accidents vasculaires cérébraux.

5.      Un taux de cholestérol élevé

Les recherches indiquent que le thé vert peut aider à réduire le taux de cholestérol global et à augmenter le taux de bon cholestérol, connu sous le nom de HDL. En augmentant le taux de théaflavine du thé vert, les effets hypocholestérolémiants du thé vert semblent également augmenter.

Comme le rapporte une étude de Brown (2004), l’extrait de thé vert enrichi en théaflavine peut aider à réduire le cholestérol en diminuant la quantité de C-LDL dans l’organisme. Le LDL apporte du cholestérol dans la circulation sanguine, ce qui peut finalement provoquer l’accumulation de plaques et l’obstruction ultérieure des artères, augmentant ainsi le risque de maladies cardiovasculaires, telles que les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux. Par rapport aux hommes et aux femmes qui ont reçu le placebo, les participants du groupe du thé vert enrichi en théaflavine ont vu leur taux de C-LDL diminuer de 16,4 % à la fin d’une période de 12 semaines.

Un faible taux de cholestérol est important pour prévenir les décès dus aux maladies cardiovasculaires.

6.      Hypertension (pression artérielle élevée)

Des études récentes soutiennent l’utilisation du thé vert par les Chinois de l’Antiquité comme plante médicinale pour l’hypertension. Des scientifiques ont rapporté que les personnes qui consomment habituellement du thé vert ont un risque significativement plus faible de développer une hypertension. Dans une étude portant sur 1507 hommes et femmes taïwanais à risque, ils ont constaté que le risque de développer une hypertension diminuait de 46 % si 120 à 599 ml/j de thé vert étaient consommés. Lorsque la quantité de thé vert était augmentée à plus de 600 ml/j, le risque d’hypertension tombait à 65 %.

7.      Perte de poids

Dans une étude animale, Lu, Zhu, Shen, & Gao (2012) ont découvert que les polyphénols du thé vert aidaient à décomposer les lipides (graisses) pour l’énergie, à supprimer l’appétit et à diminuer l’absorption des nutriments. Tous utiles dans la lutte contre les graisses !!

8.      Métabolisme

Les recherches suggèrent que la combinaison de la caféine et du thé vert a un effet stimulant sur le métabolisme. Les personnes qui prennent de la caféine et de l’EGCG, par rapport aux personnes qui prenaient uniquement de la caféine ou un placebo, connaissaient une augmentation de leur énergie, même si ce n’était que pour une courte période.

Un métabolisme plus rapide peut également favoriser la perte de poids.

9.      Diabète

Le thé vert peut à la fois prévenir et ralentir la progression du diabète. Les personnes atteintes de diabète de type 1 ont un corps qui produit peu ou pas d’insuline. Comme l’insuline est responsable de la conversion du glucose en énergie, la capacité de régulation du glucose des polyphénols du thé vert pourrait aider les diabétiques.

10.  Maladie du foie

Une étude publiée dans le Journal of Nutrition a révélé que des souris obèses et maigres nourries avec de l’extrait de thé vert pendant une période de six semaines avaient une absorption réduite des graisses dans le foie et un métabolisme altéré des graisses du foie. Non seulement les souris recevant le supplément pèsent moins que celles recevant le placebo (23-25 % de moins pour les souris obèses, 11-20 % de moins pour les souris maigres), mais elles ont également subi des dommages au foie nettement moins importants, mesurés par les enzymes dans le sang.

11.  Ostéoporose

La consommation de thé vert peut contribuer à prévenir l’ostéoporose (perte osseuse liée à l’âge) et à réduire le risque de fractures liées à l’ostéoporose.

Une étude animale menée par Shen, Wang, Guerrieri, Yeh et Wang (2008), qui a mieux réussi à éliminer les variables confondantes présentes dans les essais sur l’homme, a examiné l’effet des polyphénols du thé vert (GTP) sur la masse osseuse (BM) de rats femelles vierges âgés de 14 mois. Ces rats étaient les modèles les plus appropriés de femmes post-ménopausées, un groupe d’individus à haut risque d’ostéoporose. En raison de l’observation de l’effet de préservation des os du GTP chez les rats, les auteurs ont conclu que le thé vert pourrait offrir les avantages suivants en matière de prévention de l’ostéoporose : améliorer la densité minérale osseuse ainsi que soutenir l’ostéoblastique (formation des os) et supprimer les activités ostéoclastiques (élimine le tissu osseux), protégeant ainsi contre l’ostéoporose.

12.  Inflammation

Les polyphénols du thé vert ont des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Selon le centre médical de l’université du Delaware (2011), le rôle du thé vert dans la réduction de l’inflammation pourrait être bénéfique pour la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse (deux types de maladies inflammatoires de l’intestin) ainsi que pour les personnes souffrant d’arthrite.

13.  Mémoire

Un lien entre la consommation de thé vert à la menthe et les troubles de la mémoire pourrait avoir des implications importantes pour les patients souffrant de lésions cérébrales et de maladies comme la maladie d’Alzheimer.

Les accidents ischémiques cérébraux peuvent également provoquer des lésions cérébrales chez l’homme. Wu (2012) a découvert que l’EGCG présent dans le thé vert améliorait l’apprentissage et les déficits de mémoire chez les rats ischémiques cérébraux. L’exposition à long terme à l’EGCG a entraîné une augmentation de l’activité de l’hippocampe et du cortex cérébral (zones du cerveau associées respectivement à l’encodage et au stockage de la mémoire).

Sous quel format consommer du thé vert ?

Bien que des concentrations de polyphénols et d’EGCG plus élevées que celles trouvées dans une tasse de thé vert soient généralement nécessaires pour obtenir un effet significatif sur la santé, la consommation de thé vert reste un moyen facile et naturel de rendre votre alimentation plus saine.

Une tasse de thé vert contient en moyenne 50 à 150 mg de polyphénols bénéfiques pour la santé.

Savourez le thé vert sous forme de boisson chaude ou glacée, ou ajoutez des suppléments d’extraits de thé vert (généralement vendus sous forme de gélules) pour obtenir des polyphénols plus concentrés.

13 bienfaits du thé vert pour la santé

Laisser un commentaire