Sucre lent vs sucre rapide : comment ça marche ?


Sucre lent vs sucre rapide : comment ça marche ?

La notion de sucre lent et sucre rapide a toujours connu une fausse interprétation. C’est à partir des années 1980 que cette théorie a été reconnue, erronée. Actuellement, l’index glycémique a été pris pour référencer l’hyperglycémiant ou hypoglycémiant d’un aliment.

Le sucre rapide appelé monosaccharides et disaccharides ayant de petites tailles de molécule telles que le glucose et le fructose se trouvent dans les fruits, le saccharose dans les sucres de table, et le lactose provient du lait. C’est le fait qu’il s’assimile facilement qui fait de lui un sucre rapide.

Quant au sucre lent, il a une taille de molécule plus complexe et considérable. Il se localise dans les aliments contenant une importance en amidon tel que les produits farineux comme le pain, les pâtes, les semoules, les biscuits… Nous pouvons aussi les trouver dans les légumes tels que les lentilles, les haricots secs ou les sojas. La transformation de cette substance se fait en plusieurs étapes et par conséquent cette matière est considérée comme sucre lent.

Qu’est-ce que l’index glycémique ?

C’est une référence pour classer les aliments comportant des glucides basés sur leurs effets dans le sang après les heures de digestions. Ainsi, le pouvoir de glycémie dans les aliments consommés est évalué. Par la suite, un aliment sous des formes différentes et subissant différents modes de cuisson ne dispose pas le même indice. La prise de sucre dans différents moments de la journée influence aussi une réaction sur la glycémie.

0 Commentaire(s) Poster un commentaire

Aucun commentaire pour le moment.

Laisse un commentaire

1247